USS LEAHY, MONOGRAM

Comme beaucoup de maquettistes, il y a dans mon grenier un stock de maquettes et en essayant d’y mettre un peu d’ordre, je tombe sur une boite MONOGRAM de 1973. En ouvrant cette boite, je constate que le montage est déjà bien avancé. Quand on voit la qualité de moulage de nos jours, je comprends très bien que l’on rechigne un peu à terminer une telle maquette.

Plus par curiosité, je m’y suis remis. L’avantage de cette boite, c’est le peu de pièces composant la maquette. Cela s’explique par les différentes phases de moulage : coque monobloc, pont et structures également en mono bloc. Et un moulage des plus présentables. Un essai de la mise en place du pont sur la coque et force est de constater que cela se fait facilement. Peu de joint à boucher. Du coup, remotivation et on y va pour la finition du LEAHY.

Peinture des structures, du pont et collage de la coque. A peine un filet de mastic liquide sur la limite coque-pont. Un léger ponçage, quelques petites retouches et le tour est joué. Mise en place des différents armements, des canots de sauvetage après peinture bien sur. Peinture de la carène à l’aide de bandes adhésives spéciales maquettes et bonnes brosses en poil de martre, ( à signaler que je ne peins qu’au pinceau!).

Et puis, il y a les pose des décalques. Un peu passé vu l’âge de la boite mais avec beaucoup de précaution, on arrive à les poser correctement. Deux couches de vernis mat pour les bloquer et le tour est joué. Un peut de patine s’impose quand même sur un tel bateau.

Tubes de peinture à l’huile, pastels (le Sennelier) et l’on y va. Ombrage des creux, éclaircis sur les reliefs, salissures sur les chaînes d’ancres, coulure sur la coque, etc……….Bref le travail habituel de tout maquettiste qui veut salir sa maquette. Et au final, deux couches de vernis mat sur l’ensemble, car ces peintures et pastels, ont tendance à laisser un aspect brillant.

Et le résultat est des plus sympa : même avec une maquette déjà ancienne, on arrive à réaliser quelque chose de quand même présentable ! La toute dernière amélioration à apporter à cette maquette, c’est la pose de rambardes l’ARSENAL au 1/400 ème, échelle correspondant à celle du bateau.

Topo: Pierrot  Photos: Yann

Ce diaporama nécessite JavaScript.