TIRPITZ au 350 ème REVELL, la fin finale

Hello !!! me revoilà !!! me revoilou !!!! Vous vous demandiez si vous verriez enfin la fin, ( c’est pas fin comme écriture, enfin, on fait ce que l’on pneu !), le finish du montage du dio du TIRPITZ… Comme, je ne cesse de le répéter, le plus dur pour moi, c’est de terminer un projet maquette…Je pense être vraiment le seul dans ce cas…Ras le bol, envie de passer à autre chose…Tripotage et ouverture de boîtes du stock, ( vous savez, les 40 ans d’accumulation de boîtes que je ferai un jour)…Bref ! J’ai fini la maquette, il y a quelques mois et maintenant le plus dur pour moi, c’est de rédiger et clôturer cet article…Je vous le dois bien, vous ayant fait languir entre photos de mon chat et montage du kit. Tiens mes chats ? Ah oui ! Ils sont bien là, ils veillent activement et avec bravoure sur mon chantier et ma sécurité, qu’ils en soient remerciés.

Je ne reviens pas sur le montage du dio expliqué précédemment. Parlons de la vitrine. Ah oui ! Le mystère de la vitrine pour les uns où l’enfer du maquettiste pour les autres. Moi, je fais SIMPLE. Du verre deux millimètres, c’est pas cher, découpé dans votre magasin de Bricolage préféré. YAPUKA assembler. Le verre n’est pas fragile, il casse uniquement que lorsque que l’on en a peur et que l’on n’a pas préparé son chantier. Au grand plaisir de Madame, je choisis de faire mon assemblage sur la grande table dans la véranda. Surveillance et assistance à 100/100 assurées avec en voix OFF : « fait gaffe à ci », « fait gaffe à ça », « tu vas mettre de la colle partout » et le classique : « tu ne peux pas faire cela ailleurs ? ». Passé cette première épreuve oh combien délicate, (je compte sur votre tact et diplomatie pour arriver à vos fins), on peux attaquer.

En fin de compte, il suffit simplement d’assembler une boîte……en verre. Pour cela on présente tous les éléments à plat prêts à être rabattus. Je prévois du ruban adhésif partout partout. Pour la colle, pas de prise tête, de la PRITT à 90 centimes chez LIDL, ( ne pas rater la promo sur le catalogue). J’étale ma colle et je remonte un côté que je bloque ici avec deux bouteilles d’eau. Le choix des bouteilles vous appartient, brick de lait, magnum de whisky, chacun ses goûts. Le tout, c’est que cela tienne. Je remonte un petit côté que je scotche avec le grand déjà rabattu. Et là, ça tient. Je remonte le deuxième petit côté avec assemblage au scotch et en final le dernier grand côté. On ne touche plus, c’est le moment d’aller promener le chien ou si vous n’en avez pas de faire ce que vous voulez, c’est quartier libre. Le lendemain, vous pouvez manipuler l’ensemble avec une poigne ferme et des doigts de velours. Pas de porte à faux. Prévoir où vous allez la poser avant de la manipuler.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Découpe ensuite de l’encadrement. Le moment préféré de l’amour de ma vie avec la scie à onglet électrique sur la table, ( encore la LIDL) sympa avec sa visée laser. Notez sur la photo, l’aspirateur déjà en position de défense. Pour cela, j’ai peint au rouleau des tasseaux de pin, ( pas chers) et calculé la bonne longueur pour les 4 découpes. Pas facile de ne pas en rater. A noter que si c’est un millipoil trop court, vous pouvez toujours mastiquer et repeindre en blanc. Puis collage des baguettes PVC blanches de 10 mm, toujours avec la colle PRITT…..Elle sert à tout…….

Quant au diorama, par lui même, j’ai présenté quelques photos à des amis, l’un deux, mon homonyme Prez du Relecq m’a dit : « ça manque d’arbres ». Me revoilà reparti en forêt, ma hache sur l’épaule tailler de nouveaux sapins. J’y ai mis tout ce qui me restait. Ensuite, il a fallu rajouter de la vie avec de nombreux marins. Et au bout d’un moment, il faut bien se dire : « c’est fini ! ». Un bon dépoussiérage et pose de la vitrine. Je suis assez content de mon boulot et j’étais déjà très heureux de le présenter aux copains dans les expos de la rentrée. Pas de bol, il n’y a plus d’expo. Beaucoup de plaisir à faire ce diorama qui sort tout de même des standards et gros avantages, pas de drapeau Allemand, ni de croix gammée, camouflage oblige.

Quelques avions plus tard, je reprends le bateau au 350 avec le DUNKERQUE de chez HOBBY BOSS……à suivre…….

Montage laborieux, topo et photos: Alpers

Ce diaporama nécessite JavaScript.