TECHNIQUE: TIRPITZ, phase 3, ( ca rame)

Ouah! c’est un sacré défi que je me suis collé là. Ca avance très très lentement….Entre pose de photodec et camouflage à appliquer un peu à la louche faute de doc: donc, on ne lâche rien et on poursuit !!!! ( c’est un peu le mot d’ordre national ?).

Les embarcations reçoivent aussi leur dose de photodec: c’est très délicat…..Ensuite apprêtage en blanc mat sur ma petite planche couverte d’adhésif double face. La sous marine ensuite en noir, avec un scotch pour marquer la ligne de flotaison, ( voir la photo où cela ressemble à un banc de moules). Puis le vert et le pont en marron. Un badigeon de jus Tamiya marron puis noir pour marquer les creux et reliefs. Et enfin, le tout est vernis en mat…….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Montage des petits canons: là encore de la photodec à rajouter….Ce n’est pas très compliqué…Il suffit juste d’être patient…Et quand je dis patient, ce n’est pas rien……Si vous êtes agacé, il faut laisser tomber et aller promener le chien par exemple, ( faut il encore en avoir un !). Ensuite, alignement sur ma planchette de bois avec du double face et apprêtage….Après ???? La peinture se fait à l’unité…En se référant sur la doc, chaque canon à son propre camouflage…Pour le côté tribord, pas de problème….Pour l’obscur côté bâbord, j’ai fait cela à la louche….Un lavis de jus TAMIYA….Une couche de vernis mat…..Et voilà !!!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

les grues: même technique que précédemment, avant de les câbler et de les fixer définitivement; il faudra finir le montage des canots qui vont en dessous, pour caler leur inclinaison.

Deux supports de canots sont moulés en une pièce plastique. Ils sont refait en photodec, qui comme sur la photo, vous prouve que cela change tout. Petit bémol: je m’en suis rendu compte trop tard que trois plots d’assemblage destinés à recevoir la pièce en plastique, sont à supprimer sur le pont. Et là, c’est de la chirurgie, les rambardes en photodec déjà installées n’en ressortent pas indemne. Du coup, j’ai du enlever toutes les pièces autour de ces 6 plots pour y accéder. En plus, elles sont très épaisses et une fois disséquées, il ne reste plus qu’un trou à leur emplacement. Avec ma boite à rabiot de photodec, j’ai trouvé des petits carrés qui ont bouché les trous, une fois peint en gris………cela fera parfaitement l’affaire….

Les pièces d’artillerie: Pour les quatre tubes, il y a trois sièges à plier et à rajouter…….sans commentaire……Pour les deux tubes, un siège, une grosse pièce à plier et un volant de manoeuvre. Pour les mitrailleuses, un peu de chirurgie aussi. A noter que ces mitrailleuses sont disproportionnées par rapport à la taille des marins au 1/350 qui paraissent tous, pour des nains à côté.

Tentative de bâchage des canons: les photos d’archives sont assez précises et on voit bien le bâchage des canons, tous recouvert de grosses toiles également peintes: Mon épouse m’a trouvé un « pillou », pardon vieux chiffon très fin. Je l’ai suspendu à ma lampe d’atelier et j’ai peint à l’aérographe. Sous l’œil avisé de mon pote « bibi » qui en vrai…………. n’en a rien à « cirer ».

J’ai eu l’idée, comme les couturières de me faire un petit patron en papier: qui n’a permis de découper mes pièces de tissus facilement. Une fois ajustées, je les ai collé à la colle blanche TAMIYA.

Puis, peinture au pinceau, je n’étais pas mécontent de moi…….

A suivre, car il y a encore du taf…..

Topo, montage, photos: Alpers