SECTION CAMPI JUNIORS: DIO, la rencontre 1/72

CAMPI accueille depuis sa création, (02/1988),  une classe de juniors, à partir de 10 ans, garçons et filles, (plus rare les filles, mais c’est arrivé !). Nous en sommes à trois générations, je veux dire par là, qu’à nos débuts nous avons accueilli le grand père actuel  qui était tout jeune à l’époque, puis le ou les fils et maintenant les petits-enfants. C’est plus de 500 enfants qui sont passés à CAMPI. Certains se sont même orientés vers des carrières spécifiques, école d’art, aéronautique…….Quoiqu’il en soit, beaucoup d’entre eux, sont restés ou revenus vers le maquettisme. Après ces années COVID, nous avons pu reprendre nos activités tous les mercredis et samedis après-midi et cela toute l’année. C’est un plaisir de vous présenter ci-dessous, le travail de Romain, 10 ans, qui avec seulement des conseils, nous a réalisé ce sympathique diorama, je lui cède la place :
Topo : Alpers
Since its creation (02/1988), CAMPI has been hosting a class of juniors from the age of 10, boys and girls, (more rare girls, but it has happened!). We’re three generations away, I mean, when we first started we welcomed the current grandfather who was very young at the time, and then the son or sons and now the grandchildren. More than 500 children went to CAMPI. Some even went on to specific careers, art school, aeronautics…. In any case, many of them stayed or returned to the layout. After these COVID years, we were able to resume operations every Wednesday and Saturday afternoon and all year round. It is a pleasure to present to you below, the work of Romain, 10 years old, who with only advice, realized us this sympathetic diorama, I give him the place:
« Jeep et Sherman Firefly contre Tigre

J’ai commencé le maquettisme il y a quelques mois, et pour mon premier diorama j’ai eu l’idée de représenter une rencontre entre un Tigre et un Sherman Firefly. Une jeep de ravitaillement suit ce dernier pour lui donner du carburant. L’affrontement étant inévitable, les artilleurs se préparent au combat. Mais au moment de tirer, un artilleur allemand annonce que le canon est enrayé et force son commandant de char à annoncer le repli immédiat. Le Sherman peut donc faire le plein d’essence et la jeep continuer son travail dans d’autres unités.

« Jeep and Sherman Firefly versus Tiger

I started modeling a few months ago, and for my first diorama I had the idea to represent a meeting between a Tiger and a Sherman Firefly. A refuelling jeep followed him to give him fuel. The confrontation being inevitable, the gunners prepared for the fight. But at the moment of firing, a German gunner announces that the gun is jammed and forces his tank commander to announce the immediate withdrawal. The Sherman can refuel and the jeep continue its work in other units.

Le Sherman Firefly était un char allié pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il était spécial car il avait un canon antichar à la place d’un canon basique. Il pouvait donc détruire les Tigres et les Panzers. Mais le bout du canon étant différent, les alliés durent le peindre de la même couleur que les canons normaux. Ainsi, le temps mis par les Allemands à identifier le tank leur était souvent fatal. »

The Sherman Firefly was an allied tank during World War II. He was special because he had an anti-tank gun instead of a basic gun. So he could destroy the Tigers and Panzers. But the barrel tip being different, the allies had to paint it in the same color as the normal cannons. Thus, the time taken by the Germans to identify the tank was often fatal. »

Montage et topo: Romain, photos Alpers

Ce diaporama nécessite JavaScript.