Mer de Chine, 1894

Ras le bol des gros bateaux, envie de faire des plus petits. Mon choix s’est porté sur deux navires Chinois de la marque Bronco Model au 350 ème. Ce qui m’a attiré vers ces modèles, c’est leur tronche de vieux bateaux de fin de siècle et leurs couleurs chatoyantes, rouge pour la sous marine, coque noire et blanche, cheminées et manches à air en jaune. Cela nous sort un petit peu du gris «kuru arsenal». L’idée était de faire une mise en scène pacifiste, reflet de l’histoire. Tentant de mêler bateaux civil et bateaux de guerre, j’ai eu idée de me mettre en quête, (et c’est peu dire) d’une jonque Chinoise de la marque IMAI, produit absolument rarissime que certains rigolos ou escrocs, mettent en vente sur ebay à plus de 90 euros. J’ai enfin trouvé mon bonheur sur ebay à un prix sympa avec un vendeur sympa.

L’avantage des deux kits BRONCO MODEL, c’est leur prix très avantageux et surtout, incroyable, pour le prix, la photodec est entièrement fournie dans la boite. Les livrets de montage, papier glacé, impression couleur sont superbes. Il ne me restait plus qu’à acquérir les pont en bois PONTOS MODEL pour une poignée de moules.

Le montage des deux BRONCO MODEL est vraiment très sympa. Pas un milligramme de mastic utilisé. Ce n’est que du bonheur. La photodec complète magnifiquement les kits, remplacement des escaliers plastiques par du métal, etc, sans oublier toutes les rambardes en métal. Vraiment, aucun problème particulier.

La jonque IMAI est toute petite, mais il y a tout de même 5 mats. Cinq voiles en lattes végétales complètent le tout. Le montage d’une 20 ène de pièces, est très simple. Je n’ai utilisé que des peintures GUNZE pour ces trois kits, retravaillées à la peinture à l’huile en tube, (comme pour les voiles de la jonque).

La technique de la réalisation de la mer est toujours la même. Sur une plaque de contreplaqué 10 mm, collage de la base en polystyrène 30 mm d’épaisseur. Nappage de la surface de la mer, avec des feuilles de papier WC, ( blanc de très mauvaise qualité), avec de la colle à bois dilué à 50 % avec de l’eau. Séchage 48 heures. Creusement des emplacements des bateaux au cutter. Peinture de la mer, en bleu marine, (gros pot). Séchage. Collage des bateaux dans leur trou respectif à la colle à bois. Rectification des petits défauts de raccord autour des bateaux avec du papier WC roulé en petits rouleaux très fins. Réalisation des sillages avec le même papier WC. Séchage. Et enfin , pose d’un vernis brillant, ( gros flacon de vernis à tableaux dans les rayons loisirs créatifs). Vitrine en verre 2 mm. Entourage de la base en tasseaux de pins 37 mm par 9 mm. Et pis voilà…..Encore la caisse de transport à faire en contreplaqué 5 mm pour les expos, et on voit enfin le bout……………….

La scène représente le CHEN YUEN au mouillage. Le CHIN YUEN passe à côté de lui au ralenti pour le saluer. Dans son sillage, une jonque toutes voiles dehors continue sa route. Bien sur, ils sont très proches. Mais je ne peux pas faire un dio d’un mètre de long, intransportable et comme la maison se remplit bien de: «toutes ces maquettes, mais qu’est ce qu’on va en faire!», j’essaye alors de rester dans la taille raisonnable.

En conclusion des modèles très très sympas à des prix abordables. Du plaisir pendant ces longs mois d’hiver.

Photos, topo et montage: Alpers

Ce diaporama nécessite JavaScript.