Kawasaki Ki-61

L’offensive des Alliès en Nouvelle-Guinée obligea les Japonais à réagir, ce qu’ils firent. L’Armée étant en charge de ce théâtre d’opération, elle envoya en renfort des régiments depuis le Japon , équipés d’un nouveau chasseur à moteur en ligne, le Kawasaki Ki-61. Equipé d’un moteur en ligne qui causa d’innombrables problèmes jamais  maîtrisés, handicapés par un manque chronique de pièces, le personnel décimé par les maladies tropicales, tout concouru à un désastre dont les strafings des B-25 de la 5th AF furent les auteurs! Ces régiments disparurent dans le chaudron de Wewak, Lae, Boram ainsi que leurs archives. De fait les seules photos disponibles du 78° Hiko-Sentai sont celles des caméras ventrales des B-25 destinées à vérifier les effets des bombardements par parafrag. La version Hei du Ki-61 était équipée de Mauser de 20mm qu’un sous-marin Italien avait livré au Japon. Ils étaient prisés par les pilotes aguerris du fait de leur puissance de feu. Les Ki-61 étaient livrés tout alu et badigeonnés de vert de façon aléatoire par la maintenance. L’avion représenté appartient au 78° Hiko-Sentai dont les pilotes survivants furent tués en combattant avec l’infanterie en 1944. La maquette est celle d’Hasegawa au 48° qui a bien tenu compte du fuselage plus court, de la roulette de queue rétractable et des feux de position différents de la version Tei. Comme d’habitude pas de décalques mais des masques, l’alu est de chez AK et le vert de chez Gunze H 330.

Topo, photos et montage: Jean BARBY

Ce diaporama nécessite JavaScript.