Il était une fois : CAMPI EXPO 2022

Fin de saison 20/21, on est toujours dans la crise sanitaire mais cela semble enfin se détendre, on décide alors de fixer une date pour le prochain CAMPI EXPO. Après étude du calendrier scolaire, la date pilpoil c’est le WE du 23 et 24 avril 2022, week-end où toutes les zones sont en vacances. Petite zone d’ombre supplémentaire, le gouvernement n’a pas encore fixé les dates des Présidentielles… Advienne que pourra ! Le programme de cette prochaine édition n’est pas encore vraiment défini, protocole sanitaire, possibilité de faire un repas ????? A la rentrée, les dates des présidentielles tombent, en plein dans le mille ! Je passe un coup de fil à l’Élysée pour savoir s’ils peuvent décaler de 8 jours. En fin de compte, c’est nous qui décalerons de 8 jours pour s’arrêter définitivement au 30 avril et 1er mai. Les conditions sanitaires s’améliorent et on lance un repas pour le samedi soir. Pour avoir un budget économique pour tous, je m’oriente vers le prêt d’une salle municipale et l’aide de notre excellent traiteur local. Les campinières commencent déjà à tousser « encore du travail en plus ! ». On lance le dossier sur le net fin septembre 21, début novembre c’est quasiment complet. On diminue les métrages pour avoir le plaisir de rassembler plus de maquettistes qui ne se sont pas vu depuis longtemps. Effectivement, le dernier CAMPI EXPO a eu lieu en 2018.

Le petit changement de date, nous jouera des tours jusqu’à la fin, car plusieurs sites ont repris l’info et ne la modifieront pas. J’ai eu pas mal de monde à m’appeler les jours précédents pour bien confirmer la date.

L’hiver a été propice aux activités collectives dont la fabrication des «graines de menhir». Il a fallu traverser la lande déserte dans le froid et la tourmente pour collecter ces précieuses graines. La première fournée étant un peu hétéroclite, il a fallu en relâcher un bon nombre et recueillir d’autres se rapprochant plus du gabarit retenu. Tout le monde s’y est mis. Chacun, au départ se demandant encore quelle idée farfelue je m’étais mis en tête. Repeindre les panneaux. Démarcher les fidèles annonceurs, remettre en marche la flotte CAMPI, etc…….. Préparer un CAMPI EXPO , c’est du boulot pour tout le monde………………..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les réservations pour la soirée vont bon train. On s’était fixé un objectif de 50 personnes pour arriver très rapidement à 70 convives. Il a fallu dire STOP et la veille de CAMPI EXPO, on m’en demandait encore : on aurait pu péter les scores à plus de130 personnes (là, j’étais viré !).

La fin du PASS SANITAIRE tombe et c’est une très bonne nouvelle pour nous et un exposant ne l’ayant pas eu pour raison de santé, sera à nouveau des nôtres.

Et puis………c’est arrivé très vite. Remettre la machine en marche ! Des caisses de matériel s’amoncellent au local, des bidons et des gamelles, des gamelles et des bidons (chantez deux fois, SVP !).

JEUDI SOIR : TOP DEPART : montage du bassin : une simple formalité pour des gars rodés comme nous, la bâche est conservée par les services techniques, un constructeur local et ami du club « BROENNEC CONSTRUCTIONS » nous aide avec la fourniture de bastaings et de parpaings ( tout en «aings» avé l’accent !). RDV à 18 heures précises, normalement le bassin se monte en une petite heure, après on va boire l’apéro au club et les services techniques peuvent commencer le remplissage dans le début du vendredi matin. Jean Bertrand arrive avec son camion, je ne vois pas de bastaings dépasser. La question est vite posée et la réponse arrive aussi vite : «mais, je n’ai pas de bastaings !». Aïe ! Là ça pique, de l’allégresse générale, j’ai l’impression de tomber dans un puit sans fond. Des petites voix commentent : «d’habitude on les a avec la commune… ». Je me rends compte que je viens de me planter en beauté, nous n’aurons pas de bassin.

la désespérance Présidentielle

Devant ma désespérance, le dynamique Jean Bertrand me di t: « t’inquiètes, je vais chercher autre chose, vous m’attendez ! ». Et il revient avec des banches de coffrages. Encore mieux que le projet initial, toutes assemblées entre elles, presque pas besoin des parpaings. On tire la bâche le bassin est prêt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

VENDREDI MATIN : les campistes sont là à 8 heures. Chacun sait ce qu’il a à faire. Dans une ambiance dynamique et bon enfant, les tables s’alignent et les barrières s’ajustent. Des exposants sont déjà là (certains sont arrivés en Presqu’île depuis le début de la semaine). Repas du midi, 13 h 30 retour au boulot, les exposants peuvent commencer à s’installer. Noria entre le local et la salle pour acheminer tout le matériel. 15 heures, on est pas mal. Il n’y a plus qu’à attendre les exposants et ils arrivent. On ressent une joie communicative de ces retrouvailles après cette longue période incertaine. Le soir, nos jeunes du club prennent possession de la salle pour la garde de nuit (qu’ils en soient remerciés !).

SAMEDI MATIN : C’est la joyeuse ambiance, les déjà arrivés, les arrivants, tout ce petit monde qui s’était perdu de vue depuis des mois, des années se retrouvent. Le café-gateau d’accueil est le bienvenu. Monsieur le Maire et son adjointe arrivent rapidement, un plaisir. De plus, ils ont la mission délicate de trouver des coups de cœur qui seront remis à l’inauguration. Et le temps passe très vite, l’inauguration démarre avec Mr BERTHELOT et Mme GUILLOIS qui remettent trois prix « coup de cœur » : un à Mr THILL de MORBIER pour sa base sous marine de 6 m de long, un aux jeunes de PLOUHINEC pour la reconstitution du port du Guilvinec et un à Mr FERNANDEZ pour sa ville médiévale qui ne cesse d’évoluer. L’apéro coule à flot (merci à la Municipalité !) tout le monde est heureux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Début d’après-midi, démarrage du Quizz avec notre fidèle trio, Yann, Benoit et William. Beaucoup de concurrents, les questions sont locales. Les exposants ont un bracelet jaune, les organisateurs un bracelet rouge. On incite les concurrents à aller au devant des bracelets rouges pour obtenir des renseignements. Dehors, il fait beau et le premier jeu dit «épreuve sportive» a lieu en plein air. Je ne sais pas ce qu’il s’y passe mais en tout cas ça rigole.

Dans la salle, Pierrot et Jean No, grands maîtres du concours, ont réquisitionné des juges plein de bonne volonté pour le concours (qu’ils en soient remercier !). 17 heures, une équipe accompagne les campinières pour préparer la salle pour la fameuse soirée. En tant que chef en chef, je ne peux m’empêcher d’aller faire mon curieux, elles et ils ont carte blanche. Et là je découvre une très belle présentation où le parme s’harmonisent parfaitement avec le rose. Bravo Mesdames !!! du très beau boulot.

Les convives ont reçu les instructions secrètes dans une enveloppe confidentielle pour le repas du soir (encore une idée folle du fameux Alain). 19 h 30, les convives arrivent. Et là, à mon grand étonnement, les tables se remplissent toutes seules sans trou à boucher ! C’est bien la première fois de ma vie d’organisateur que je vois cela. Notre chef d’animation Jean-Yves est en pleine forme. Pour lui aussi, bloqué par les mesures sanitaires, c’est le renouveau. Le Prez a prévu une tombola surprise, trois billets dans une enveloppe distribuée par nos hôtesses Magali et Aurélie (les pauvres, elles font tous les CAMPI EXPO depuis leur naissance). Premier prix : une voiture neuve, on lésine pas à CAMPI. Des premiers tirages sont faits pour gagner une casquette ou un T-shirt. Jean-Yves poussent la chansonnette sur des airs repris par toute la salle (que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître). L’apéro, la coquille au crabe, le jambon à l’os au chablis avec sa garniture, ravivent la troupe. Des petits numéros de music-hall, dont la décence ne me permet pas d’en parler ici publiquement, amuseront bien la soirée. Des convives ont pris la route tôt le matin et la fatigue se fait sentir : 23 heures, on tire doucement le clap de fin. Petite anecdote pour la voiture neuve : j’appelle une dame innocente dans la salle pour tirer le fameux billet, les yeux fermés, sans regarder la boîte à billets, elle les mélange et en tire un au hasard : et c’est le sien !!! elle repartira avec une MEHARI HELLER toute neuve.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DIMANCHE MATIN : le bar a été dévalisé, entendez cela dans le bon sens, car il y a eu beaucoup de vente. Mais comment peut-on organiser un salon le 1er Mai et ignorer que le 1er Mai tous les commerces sont fermés ! et nous voilà le bec dans l’eau. Pas grave on va s’arranger. Relance du Quizz. A 11 heures, proclamation des résultats du concours, plus de 80 médailles sont remises. Et puis…. il fait tellement beau que l’on fait l’apéro en plein air pour le plus grand plaisir de tous. A midi trente, plus de merguez ! c’est l’émeute. Quel succès ! Après-midi en pente douce, dernière épreuve du QUIZZ. Le public est au rendez-vous. Notre aménagement de parking est un succè :, comment n’y avait-on pas penser avant ? Les exposants sont enchantés, le petit diplôme et la graine de menhir ont fait très plaisir. Beaucoup nous parle déjà de 2023 (attendez les gars, on va d’abord finir celle-là !).

Je ne vous ai pas parlé de mes soldats de l’ombre, ces campistes qui sont partis sans rien me dire le dimanche matin, faire toute la vaisselle du samedi soir au club, de notre très célèbre Bruno qui a ramassé discrètement le fléchage, les panneaux et assuré tout le tri sélectif durant tout le WE. Et ces bénévoles qui sont venus nous prêter mains fortes pour tout monter le vendredi et démonter le dimanche soir et le lundi matin. Je n’oublierai pas non plus ces deux dames bénévoles Laetitia et Caroline qui sont venues aider un peu, pas très longtemps et qui, en fin de compte, sont restées  tout le WE (merci à elles !). Et les campistes, chacun à trouver sa place et à donner à fond.

16 heures, je commence à égrainer le QUIZZ, nous avons sélectionné les 20 premiers. Dans les trois premiers prix, deux belles maquettes de grande taille, offertes par notre ami Stéphane du magasin AUX MODELES REDUITS de BREST et un premier lot mystère offert par notre fidèle partenaire LECLERC de CROZON.

Les gens heureux :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

17 h 30, le gagnant du QUIZZ vient sur le podium et déballe son lot mystère. C’est un très beau BILLIG (crêpière) de la célèbre marque KRAMPOUZ de QUIMPER, un très joli souvenir qui repartira dans le sud de la France. Mes hommes de l’ombre ont enlevé toutes les barrières du parking. On fait les adieux au micro et c’est une tournée générale d’applaudissement. Comme d’habitude la salle se vide très rapidement. Les exposants enchantés viennent saluer les campistes et leur donne déjà rendez-vous pour 2023 ( il va y avoir encore du boulot les gars !).

Noria de chargement et de déchargement de matos au local, puis comme chez tous les gaulois, verre de l’amitié au local.

Lundi matin, vidange du bassin, pliage de la bâche, démontage des banches et c’est fini…….enfin presque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et les maquettes dans tout cela ? ce sera dans le prochain article !!!!

                                                  Topo : Alpers 

Photos : tous les amis maquettistes