Diorama: DUNKERQUE- STRASBOURG, 1/350, HOBBY BOSS, phase 1

Quand le DUNKERQUE est sorti chez HOBBY BOSS, ( sous marque de TRUMPETER si je ne me trompe pas), votre rédacteur ne pouvait que l’acquérir immédiatement, ( il n’y a pas de mot plus fort que immédiatement). Quand le STRASBOURG est sorti, toujours chez HOBBY BOSS, même réaction épidermique, ( c’est con un maquettiste !). Et ces deux boîtes ont rejoint le stock de ce que je ferai peut-être un jour.

Vous avez pu suivre, patiemment et je vous en remercie, le montage de mon TIRPITZ sous les sapins en Norvège…..Et je ne sais pas pourquoi, en ces temps obscurs, on a le temps, beaucoup de temps, même qu’il faut un ausweis pour sortir chercher son pain et bientôt le couvre feu……….Mais bon ! Je sors des clous, alors parlons maquette :

Que faire après le très long chantier du TIRPITZ ? Bien !!! se remettre, un autre long chantier en route. Et dans mon petit cerveau, ( quoi ? Qui a dit : « il n’en a pas »!) a germé l’idée de présenter le DUNKERQUE et son sister ship, ensemble dans un port.

Pour commencer, c’est comme la pub « pour faire un bon riz, il faut avoir un bon riz ». Et j’ai choisi de commencer par le DUNKERQUE. Sans le savoir, nous étions trois au club à faire le DUNKERQUE, qui paraîtront sur le site CAMPI, chaque modèle avec la patte propre à son auteur.

Quand le DUNKERQUE est sorti. Aussitôt la marque ARTWOX MODEL a sorti le pont en bois, idem pour le STRASBOURG…..Argh !!!! scrogneugneu de scrogneugneu ! » et hop ! Dans le stock à Bibi. A noter que dans la boîte du DUNKERQUE, HOBBY BOSS fournit une base de photodec, ARTWOX MODEL vous gratifie de son pont en bois avec également une planche de photodec………….C’était sans compter sur la créativité des fabricants , (voyons Mimine ! Font rien que nous embêter ces fabricants à sortir des trucs sans arrêt, en plus, on peut pas faire la maquette si on l’a pas ! Si, si , c’est vrai ! Que j’aille en enfer si je mens ! Aïe, mon futur avenir est déjà assuré !). C’est ainsi que SHIPYARD nous a sorti , quelques temps plus tard, le top, le must avec le tout complet : pont en bois, photodec, canons métal, cache peinture….Le tout dans une superbe boîte style grosse boîte à gâteaux bretons, ( non, non, je fais pas de pub!). Idem, pour le STRASBOURG, et hop, deux boîtes de plus dans la réserve à Bibi. Donc, je me retrouvais ainsi avec le double de pont en bois, méga plein de photodec, et pas moins de 3 plans différents pour monter le tout.

La boîte HOBBY BOSS est très sympa. Bon ajustage des pièces, pas une goutte de mastic utilisée. Déjà pour un bateau, on se rend compte que le chantier va être très long. L’avantage de ces kits, c’est que l’on peut travailler indifféremment sur plein de sous-ensembles. Le plan de déco couleurs semble fantaisiste et les teintes préconisées beaucoup trop foncées.

Le démarrage va très vite, la coque est moulée d’une seule pièce et on pose tout de suite les 3 parties du pont dessus. Une fois peinte, on peut poser les ponts en bois, ça se pose tout seul en quelques secondes et surtout : on ne peut pas se planter. Voilà, c’est fini !!!!!! Pas tout à fait.

Pour la peinture de la coque, après apprêtage en blanc mat, j’ai utilisé du GUNZE 17 pour la sous marine et du gris GUNZE 308 pour le reste ( le choix des teintes a été l’objet d’un grand débat avec notre ami Pierrot : «  tiens ! Prend ça, c’est pas mal ! Non ça, ça c’est bien aussi). Donc avec l’expertise de Pierrot, Gris Clair 308 et bleu navy bleu pour le dessus. Comme j’avais un vieux gros pot de TAMIYA field bleu à utiliser, il a fait l’affaire. Le problème du 308, c’est qu’il est satiné, alors faudra tout vernir en mat. J’ai rehaussé tous les hublots, d’un fond d’argent couvert par une pointe de bleu translucide. ( Moi, cela me convient très bien et je me suis fait plaisir, malgré tout le grand soin que je vais y accorder, je ne fais pas de pièces à concours mais d’abord des pièces pour mon plaisir de confiné et bientôt, je l’espère, le plaisir de dialoguer avec les visiteurs lors des prochaines expos ).

Je précise que tout est peint à l’aérographe (malgré mon expérience et mon âge avancé, je suis incapable de peindre au pinceau). Il y a plein de sous-ensembles sympas à faire, les canons, la catapulte, les grues, etc…….Patience et colle cyano indispensables…Comme sur la route, pause toutes les 2 heures, voir quand on veut ! Le détaillage de photodec, permet de mettre des portes partout. C’est fin, très fin , ça se mange sans faim, (euh ! Il se perd un peu le rédacteur !).

Les planches de photodec nous font plein de pièces en doublon (qui rejoindront la boîte à « rab »). Mais aussi, elle présente des pièces uniques. Par exemple ARTWOX a eu la bonne idée de fournir les rails des canots, le pont tournant à la sortie du hangar à hydravions.

Le château est très plaisant à monter. Là, il y a de quoi faire en photodec et plus on en rajoute et plus c’est d’une fragilité extrême. J’ai découvert les brise-vents, les fameux « wind bafflers ». Le livret SHIPYARD en photos couleurs, n’est pas toujours facile à déchiffrer ; il aurait mérité d’être d’un plus grand format. Et comme je n’avais jamais entendu parler de « wind bafflers », j’ai tout « merdé » tout raté, tout pété………….La lumière m’est apparue avec mon ami Jean, dont vous avez pu apprécier son DUNKERQUE il a peu de temps. Du coup, j’ai usé et abusé de son expérience.

Je peux vous dire que c’est « vachement » sympa de savoir à l’avance que la cheminée (pleine de photodec fragile), ne rentre pas dans son logement qu’il faudra en fin de compte raboter pas mal de plastique.

Grosse aide de Jean aussi pour faire les ancres de marine sur les cocardes aéro-navales que les Chinois de chez HOBBY BOSS ont oublié de faire sur les cocardes. Mais nous en reparlerons plus tard. L’enquillage du château ultra fragile nécessitera aussi quelques coups de lime pour rentrer dans son logement. Deux petits coups de presse toute une nuit materont le château à sa place.

Tout le reste n’est que du bonheur, canons de toute taille. Enfin presque !! quand on arrive à l’artillerie secondaire, on pleure avec la photodec. Connaissant ma patience légendaire, j’ai vite approuvé un mixte de pièces plastiques et de photodec. Je dois avoir de trop gros doigts pour tout faire en photodec…..

Pose des rambardes, montage des grues et comme d’habitude, la lassitude du chantier en cours….Alors mettons-le de côté et attaquons le STRASBOURG… !

PS/ Nous ne sommes pas des Tartarin de Tarascon de la maquette pour vous vanter le nombre colossal d’heures passées sur ce kit. Par contre: n’oublions pas le nombre d’heures passées à quatre pattes sous la table à chercher ces « p.tains de pièces qui se sont encore barrées ». Non, non ! Vous n’aurez pas une photo de moi à quatre pattes. Par contre, une recherche très laborieuse a été menée pour trouver une pièce de pont de chaloupe, la plus grande tant qu’à faire, retrouvée enfin par hasard dans la poubelle collée sur une feuille transparente…………..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A suivre……………………………………………………….                                                                                                             Montage, topo, photos: Alpers