BASSENS 2019

Le voyage à BASSENS ou balade sous les tropiques. (Vous allez comprendre pourquoi !).

L’inscription était faite depuis longtemps auprès de nos amis du club TBC, dont le Prez Michel et son épouse Christine. Les déplacements, c’est toujours pareil, on fête cela avec des pirouettes six mois avant et quand le voyage est là………  Donc, un équipage, formé de moi-même, mon épouse et l’ami Pierrot, embarque dans le minibus confié par la municipalité de Crozon, avec dans le coffre pas moins d’un mètre cube de bateaux en caisse. Nous quittons notre Finistère jeudi matin avec pas moins de 15 ° au thermomètre, godasses d’hiver aux pieds, polaire sur le dos, route sans encombre à notre camp de base, c’est à dire chez Mamy à MERIGNAC.

Nuit de repos. Vendredi, très très belle journée, très chaude, trop chaude. L’après-midi, direction BASSENS pour monter le stand. Et là, l’enfer nous ouvre grand ses portes. MERIGNAC – BASSENS, 14 km, comptez 15 minutes au GPS. A cause d’un accident, nous resterons bloquer sur la rocade pendant 2 heures et, sous la cagna, nous chauffons telles des sardines dans une boîte en fer blanc. Enfin nous arrivons à la salle. Je convaincs tout l’équipage, dont Mamy, que cela se passe à la salle de l’espace GARONNE dont j’avais gardé un bon souvenir………. Nous chercherons en vain le chemin d’accès. Coup de fil à Nicole qui ne comprend pas comment nous avons  pu nous perdre si près de l’objectif. Après des minutes très longues, (comptez en 20) nous nous rendons compte que nous ne sommes pas à la bonne salle. C’est en fait au gymnase Séguinaud….Oups !!!!! Pardon, je m’a trompé !!!!  et, d’un seul coup,  cela va beaucoup mieux.

Arrivé à la bonne adresse, accueilli par Michel et Chrisitne « avé » l’accent qui va bien, on s’installe « fait chaud chez vous ! », « oui, ça va être pire ce WE ». Déballage calme sous l’œil aguerri de Mme PERSONNIC , (cette fois-ci, on ne casse rien !), pour s’entendre dire en finale, « c’est vraiment foutraque votre présentation !» et la dame de tout rectifier. Soirée calme avec tarot endiablé.

Retour à la salle samedi matin. Cela s’est bien rempli. Le soleil cogne déjà. Le tour de salle, le bonjour à tout le monde, le plaisir de retrouver tous les amis. Quelques échanges de produits locaux plus tard, nous voilà à la buvette où le café–croissant nous est offert, ( j’ai bien dit un croissant bien frais et croustillant !). De retour au stand pour consommer en paix, le gentil fox-terrier de ma charmante voisine me tape la moitié de mon croissant, du coup, on a été copain comme cochon tout le WE ! ( entendez par là : le fox et moi).

Dehors, le soleil cogne, 27 °, les nouvelles du pays, ( froid, pluie, vent) nous font pleurer à moins que ce ne soit la transpiration. Midi, plateaux repas au stand pour une somme modique, très copieux. Journée sympa, en échange, discussion avec le public et distribution de plaquettes touristiques, (c’est fou de voir le nombre de gens qui connaissent Crozon !).

Soirée tarot sympa. Dimanche calme. 30° au thermomètre, sale temps pour les gros et les bretons. Pas de bol !  je crois que je fais parti des deux. Apéro convivial offert, un coup de jus d’orange bien frais, cela ne se refuse pas. Au stand, mon corps, mes vêtements, mes chaussures, ma chaise, ne font plus qu’un dans cette fournaise. Remise des prix au concours où Jean No remporte un premier prix en figurine. Fin de salon à 17 heures, ramassage tranquille puisque nous ne  partons que le lendemain. Adieu aux amis de Bassens et on repart chacun avec une bouteille de Bordeaux offert par Michel.

Route le lendemain et là, nous rencontrons encore les portes de l’enfer. Un peu avant Nantes, le ciel devient noir. A un moment, en plein après-midi, il fait presque nuit. Nous sommes sur l’autoroute. Et d’un seul coup, des trombes d’eau nous tombent dessus, des éclairs de partout. Notre vitesse descend au dessous des 80 km/h avec une visi de moins de 100 m……Des bolides nous dépassent tout de même… L’enfer s’arrêtera à NANTES, (voyez là un signe ?).

Bref en résumé, un vrai plaisir de retrouver tous nos amis maquettistes. Pas un grignou ni un triste sire en vue. Merci à toute l’équipe du club pour leur accueil et aux charmantes jeunes femmes chargées de l’accueil , ( très très sympas et très belles tenues!).

Topo et photos: Alpers

Ce diaporama nécessite JavaScript.