ALFA ROMEO JULIETTA SPIDER 1300

Très joli petit coffret que nous présente une nouvelle fois, la marque ITALERI. Composé de 91 pièces, ce kit, au déballage, se présente on ne peut mieux. Toujours égale à elle même dans ses moulages. Toutes les pièces sont impeccables. Un plan de montage explicite, plus un plan couleurs où l’on retrouve deux versions. On peut donc démarrer le montage.

Pas de gros problème, il suffit de bien suivre ce plan, étape après étape. Lorsque l’on a un doute, que ce soit pour ce modèle ou d’autres, on fait un assemblage à sec, c’est à dire sans colle. Suivant le modèle choisi, les pièces adéquates sont fournis, simple lecture du plan à faire. Une fois, ce montage terminé, on attaque la mise en peinture. Toujours une sous-couche, (blanche ou gris clair). Cela vous montrera où il peut y avoir quelques petits défauts. S’il faut remettre un peu de mastic par endroit, on y va. Une fois sec, on ponce. On recouvre cet endroit, d’une nouvelle sous-couche très fine et le tour est joué. Le moindre défaut dans une carrosserie de voiture se voit tout de suite.

Certain maquettiste, avant la teinte finale, recouvre leur modèle d’une teinte argent métallique. Meilleur effet lors de la finition en peinture. Mise en peinture donc. La déco la plus attractive est, je pense, ce fameux rouge. Toujours utiliser un pot neuf. S’assurer de la parfaite fluidité de la peinture, ( en cas de «grains» dans cette peinture, vous obtiendrez ce que l’on appelle de la peau d’orange. Un «loupé» de chez «loupé» !

Bien sur à l’aérographe ! Au pinceau, il faut vraiment être un artiste de haut vol! (Je l’ai déjà essayé, un désastre!). Cela demande l’habitude de l’aérographe, mais, prudemment, on peut y arriver. Respecter un temps de séchage, assez long quand même.

On passe à la pose des décalques. Pas de problème majeur. Petite planche très sympa, ( numéro immatriculation, logos sur les centres des enjoliveurs, etc….). Très facile de pose !

Une dernière couche de vernis brillant pour bien fixer tous ses décalques et masquer ses supports et vous vous arrivez à un très joli modèle.

Ceci est, bien sur, un rapide explicatif du montage et de la mise en peinture. Vous l’aurez bien compris. Simplement pour attirer l’attention sur cette ALFA ROMEO des plus intéressantes.

En lisant MODEL MAGAZINE de chez TAMIYA, j’y ai découvert, toujours fourni par ITALERI, le kit de l’ALFA ROMEO 8 C 2300, MONZA.

A première vue, un vrai bijou! Peut être une suite donc!

Montage: Guy, photos: Claude, topo: Pierrot

Ce diaporama nécessite JavaScript.